webleads-tracker

5 « clés » pour rater son Projet Agile …. et quelques pistes pour y remédier (clé1)

5 « clés » pour rater son Projet Agile …. et quelques pistes pour y remédier - Clé n°1

« Agile », « Agilité », « Projet Agile » … tous ces mots obéissent à une volonté prégnante des entreprises de rester compétitives face à un marché concurrentiel et de demeurer innovantes face aux usages et besoins de consommateurs qui ont radicalement changés avec le numérique.
Réussir son Projet Agile, c’est donc en théorie proposer des produits user centric : désirables pour ses utilisateurs, qui leur apportent de la valeur ajoutée et qui soient rapidement utilisables (le fameux time to market).
Loin de cette image d’Épinal, mettre en œuvre un Projet Agile peut se solder par un échec cuisant avec des répercussions douloureuses tant d’un point de vue humain que financier(1). 
Vous êtes sur le point de réaliser un Projet Agile ? 
Vous réalisez un Projet Agile et vous rencontrez quelques difficultés ?  
Alors, cet article – sans prétention d’exhaustivité ou d’omniscience – peut vous aider à comprendre pourquoi certains projets Agiles échouent ou sont voués à l’échec avant même d’avoir commencé.
Retrouvez chaque semaine une nouvelle clé pour rater votre Projet Agile.
 

# Clé n°1 -  Penser qu’agilité rime avec facilité 

« Agile ? C’est facile ! Il suffit d’avoir un outil qui permet de gérer les sprints, de faire des Daily Stand-up, on n’a plus besoin de tout documenter pour faire plaisir à la MOE, … »
 
Ces propos ne vous semblent-ils pas familiers ?  
Ce n’est pas étonnant. Beaucoup de personnes s’arrêtent aux aspects « ludiques » et simples à mettre en œuvre en pensant qu’un outil logiciel fera le travail à leur place ou encore que la mise en place d’une méthode Scrum permettra de résoudre tous les problèmes rencontrés jusqu’alors.
 
Aborder l’agilité uniquement sur des aspects outils et processus sans en percevoir la finalité est la garantie à terme d’un sentiment de déception voire d’une « arnaque sur la marchandise ».
 
Or, au-delà des outils et des processus, la démarche agile nécessite bien plus de discipline et de rigueur que l’approche en « Cycle en V » car l’un des fondements de l’agilité est l’auto-organisation de l’équipe.
 
S’auto-organiser nécessite notamment de pouvoir planifier son travail en ayant suffisamment de visibilité ou encore de pouvoir synchroniser les efforts de chacun
… et cela induit des exigences fortes sur les individus et les organisations. 
 
De la discipline technique par exemple pour les développeurs pour tester, faire du refactoring, de l’intégration continue, participer aux démonstrations, … et ce afin de produire un logiciel de qualité, évolutif et maintenable.
 
De la discipline personnelle pour tous afin de travailler de façon constructive dans un mode collaboratif et favorisant la communication directe et transparente car il peut être difficile de mettre en place le Pair Programming ou encore d’éviter que les Daily Scrum ne dérivent en « foire d’empoigne » avec recherche de coupable.
 
Vous l’aurez compris, la démarche Agile ne s’improvise pas et nécessite un effort de « changement de paradigme » de la part de tous les protagonistes. 
 
Ces changements doivent être profonds, avec un engagement fort du Management et des équipes afin que votre projet ne soit pas une application inefficace des principes Agiles.
 
------- 
 

Vous n’avez pas encore débuté votre projet en mode Agile ? 

  1. Recruter des personnes ouvertes, motivées, coopérantes, prêtes à tenter l'aventure et un Scrum Master ayant une réelle expérience en plus de sa certification.
  2. Ne brulez pas les étapes et prenez le temps de former toute l’équipe aux valeurs, aux principes et aux techniques agiles. 
  3. Assurez-vous que le Product Owner est compétent dans son métier, mais aussi intéressé par les processus agiles et qu’il a le temps de porter toutes les responsabilités lui incombant. Sinon, misez en plus sur un Proxy Product Owner déjà intégré au métier ou ayant réellement les moyens d’acquérir les compétences métier. 
  4. Renoncer à mettre en place votre Projet Agile si ces conditions ne sont pas réunies. 
 

Vous avez déjà débuté votre projet en mode Agile ?

  1. Si l’équipe est en capacité de s’adapter à ces nouveaux principes, n’hésitez pas à vous faire aider le cas échéant par un expert durant quelques sprints pour amener l’équipe à utiliser les bonnes pratiques de manière naturelle.
  2. Si l’équipe n’est pas en capacité de s’y adapter, arrêtez votre Projet Agile – temporairement ou définitivement – tant qu’il est encore temps… ou continuez à vos risques et périls.
 
 
Légende : 
(1) Voir à ce titre l’article de Maxime BLANC, « S’affranchir du cycle en V », « Agile canada dry » ou « comment perdre 4 ans et 1.45 M€ ».
 
Lexique
 
Je m'inscris à la Newsletter mensuelle de Sollan

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Merci de nous aider à éviter les spams, en répondant à cette question. Par exemple, pour 1+3, saisissez 4 :
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.