webleads-tracker

Pierre Col, Responsable Marketing d'Antidot

6 questions à... Pierre Col, Responsable Marketing, Antidot « La gestion de l’information a encore de très belles années devant elle»

Toutes les 2 semaines, Sollan retrouve une personnalité du monde de l'Enterprise Content Management (ECM) et lui pose 6 questions. Cette semaine, nous sommes allés à la rencontre de Pierre Col, Responsable Marketing d'Antidot.
 

SOLLAN, VOUS CONNAISSEZ ?

Oui nous connaissons puisque nous avons été amenés à nous rencontrer l’année dernière et à commencer à travailler ensemble !
 

ANTIDOT C’EST QUOI ?

Antidot existe depuis 15 ans. Depuis l’origine, Antidot édite des solutions de moteurs de recherche. Aujourd’hui la société propose des logiciels qui enrichissent l’information pour la rendre plus accessible et plus utile. Les solutions d’Antidot sont capables d’aller chercher l’information se trouvant dans différentes sources au sein d’un système, de les relier entre elles, de les contextualiser, etc. Elles permettent ainsi aux utilisateurs d’aller au-delà de l’information brute pour bien l’utiliser, bien la comprendre. C’est donc de la recherche sémantique et de la navigation sémantique dans l’information.
 
Notre principal différenciateur réside dans le fait que nous sommes capables d’appliquer un ensemble très varié de traitement à des informations pour les classifier, les annoter, créer des métadonnées, les lier entre elles, les indexer de façon à les retrouver plus efficacement et passer plus facilement d’une information à l’autre dans un contexte particulier.
 

QUELS METIERS ADRESSEZ-VOUS ?

Notre solution de moteur de recherche est complètement transverse et généraliste. Pour autant nous avons été amené à verticaliser des solutions pour certains secteurs : le e-commerce avec la solution AFS@Store parce que notre moteur de recherche est utilisé à la fois par de très grands retailers comme Décathlon, Damart, But, Conforama et aussi par des pure players du e-commerce comme par exemple Pecheur.com.
 
Dans le secteur de la presse et des médias également avec la solution AFS@Publishing où nous sommes très présents avec des clients historiques comme TF1, Le Point, Canal Plus, Radio France, etc. Enfin, dans le secteur de la documentation technique développé récemment avec le lancement de notre offre Fluid Topics qui s’adresse aux industriels produisant la documentation technique de ce qu’ils vendent ou réalisent et où il existe un besoin d’accéder intelligemment à cette documentation pour des clients finaux, pour des revendeurs, pour des réparateurs, etc.

 

DONC ANTIDOT C’EST AVANT TOUT DE LA GESTION DE CONTENU ?

Antidot vient en complément de solutions existantes de GED (gestion électronique de documents, ndlr), de Knowledge Management ou de solutions Big Data pour intégrer mieux des informations qui ne le sont pas forcément bien nativement. Prenons l’exemple des plateformes Big Data, elles sont bien adaptées au traitement de gros volumes de données structurées, de données numériques, de valeurs, etc. mais moins lorsqu’il s’agit de raccrocher des informations qui sont extraites de documents, d’e-mail, de PDF, etc. c’est là où les solutions d’Antidot apportent de la valeur.
 
Nous sommes également positionnés sur l’Open Data car, dans un certain nombre de projets, nos clients souhaitent réutiliser l’information disponible, les « données ouvertes », c’est-à-dire des informations publiées dans Wikipedia, sur Datagouv.fr ou encore l’Insee par exemple. Nous les aidons ainsi à capter ces données publiques et à les utiliser pour enrichir leurs propres données.

 

POUVEZ-VOUS NOUS DONNER DES EXEMPLES DE CAS D’USAGES, CAS CLIENTS ?

Dans le e-commerce, notre moteur de recherche équipe les sites web de Décathlon dans huit pays. Prenons un exemple d’utilisation de la recherche sémantique : un grand-père souhaite offrir un vélo à son petit-fils, il va sur le site de Décathlon et tape « bicyclette », le moteur de recherche va remonter les produits « vélo », « VTT », etc. alors même que ces fiches produits ne comprennent pas le mot « bicyclette ». Un moteur de recherche simple n’aurait remonté aucune réponse alors qu’un moteur de recherche sémantique sait que « bicyclette », « vélo », « VTT », etc. sont globalement le même concept. Cela s’applique également à la recherche documentaire puisque toute entreprise dispose de documents et de terminologies spécifiques. Si les outils d’accès à l’information sont capables de comprendre cette terminologie, ils facilitent la vie de l’utilisateur qui trouve plus facilement ce qu’il cherche.
 
Pour notre client Le Moniteur, titre de presse professionnelle fournissant de l’information pour les professionnels du bâtiment, de la construction, etc. notre technologie permet de relier tout article publié dans leur journal vers d’autres contenus qui existent dans leur base d’information lorsque sont cités une entreprise de construction, un cabinet d’architecte, un matériau de construction, un produit, etc. de façon à permettre à quelqu’un qui lit un article sur une maison qui a été construite avec des cellules photovoltaïques pour l’électricité par exemple de rebondir vers « cellules photovoltaïques » et de trouver l’ensemble des réalisations du même cabinet d’architecte avec des cellules photovoltaïques. Ce n’est pas du Big Data dans le sens ou nous ne traitons pas un énorme volume de données mais c’est du Smart Data, du contenu intelligent.
 
Dernier exemple, toujours dans la presse, l’Equipe a ouvert au printemps dernier un site web Ilosport.fr. L’idée était d’agréger toute l’information sur la pratique sportive en France. L’Equipe avait besoin de collecter l’information venant d’une vingtaine de fédérations sportives, l’information en open data sur tous les équipements sportifs de France, les stades, les piscines, les vélodromes, etc. le tout géolocalisé de façon à ce que si quelqu’un se retrouve en vacances, dans un endroit qu’il ne connait pas très bien et qu’il cherche à pratiquer son sport favori, le portail lui indique où se trouvent les équipements à proximité tout en lui apportant du conseil et du contenu éditorial de l’Equipe.
 

QUELLES EVOLUTIONS PREVOYEZ-VOUS SUR COURT ET LONG TERME ? 

Pour Antidot sur du moyen-long terme nous allons entamer une phase de développement à l’international. A peu près 20% de notre chiffre d’affaires est d’ores et déjà réalisé à l’étranger mais jusqu’à maintenant cela se réalisait de manière opportuniste, depuis la France pour des clients en Europe et aux Etats-Unis. Désormais, nous allons pour certains produits avoir une action de développement à l’international. Pour le produit Fluid Topics positionné sur le marché de la documentation technique, nous allons adresser le marché en Amérique du Nord, l’explorer et probablement créer une structure aux Etats-Unis avant la fin de l’année. Dans le domaine du e-commerce avec le produit AFS@Store nous allons commencer à le vendre plus largement en Europe du Nord et en Europe du Sud.
 
Le marché de la gestion de l’information en entreprise sur lequel Antidot et Sollan se positionnent est un marché qui a encore de très belles années devant lui dans la mesure où le volume d’information produit, traité par les entreprises ne cesse de croître. La seule façon d’arriver à maîtriser cette information et à en tirer de la valeur est de mettre les bons systèmes de gestion et les bons logiciels pour la gérer.