webleads-tracker

Fluid Topics : un outil de diffusion de documents modulaires signé Antidot

Par Paul Terray, Consulting Manager, Sollan France (@pterray)

 

Antidot, connu pour ses outils de moteurs de recherche, vient de sortir Fluid Topics, un portail de diffusion de documentation modulaire. En offrant un ensemble de services génériques de recherche, de consultation et de personnalisation de la documentation, la solution d’Antidot remplit un vide sur le marché.

 

La documentation modulaire, KESAKO

Les documents les plus efficaces sont personnalisés en fonction de leurs destinataires. C’est particulièrement vrai pour les manuels produits (en fonction de la configuration du client), marketing (en fonction de la cible), formation (en fonction du niveau d’expertise).

 

Cependant, plus le document est personnalisé, plus il est long à rédiger et surtout complexe à maintenir.

 

La documentation modulaire consiste à découper le document en parties réutilisables (des « modules »), que l’on peut alors réutiliser dans d’autres documents. Construire un document modulaire revient alors à assembler et à organiser ces parties dans une table des matières.

 

Lorsque l’une de ces parties évolue, tous les documents qui l’utilisent sont automatiquement mis à jour.

 

D’autres mécanismes permettent une plus grande personnalisation encore :

  • associer un public destinataire (« audience ») à un module (langage, niveau d’expertise, fonction du destinataire, configuration du produit utilisé, etc.),
  • utiliser des variables pour les termes à remplacer (nom du client, du projet, etc.).

 

Plusieurs normes de documentation modulaire existent, en fonction des secteurs d’activités. Elles ont en commun d’utiliser XML comme format. Quelques unes sont des standards :

  • DITA (Darwin Information Typing  Architecture) est très utilisé pour la documentation de produits techniques, en particulier dans le logiciel et le matériel informatique (mais pas seulement), et adaptable pour la plupart des besoins,
  • S1000D est la norme de documentation des programmes militaires, pour les manuels de maintenance.

 

Fluid Topics, un outil de diffusion

Plusieurs outils permettent la gestion et la publication de la documentation modulaire ; on parle de CCMS (Component content management system). Ils permettent de suivre l’avancement de la rédaction des documents, s’assurer que les liens sont cohérents, suivre les versions des modules et des documents complets, etc.

 

Ils sont généralement couplés à des outils de rédaction structurée XML, permettant de rédiger de la documentation modulaire comme sur un traitement de texte classique.

 

Ils permettent également une publication vers différents médias (Papier, Web, CD-ROM, e-book, Aide en ligne), en produisant des fichiers dans des formats standards (HTML, PDF, CHM) qui peuvent ensuite être consultés seuls ou intégrés à d’autres systèmes.

 

En revanche, les outils de diffusion et de consultation sont plus pauvres, ou très spécifiques au type de documentation consulté. Il manquait une offre globale exploitant la force de la documentation structurée.

C’est ce que propose Fluid Topics.

 

 

Une documentation personnalisée, voire personnelle…

 

 

Fluid Topics s’appuie sur le moteur de recherche d’Antidot pour offrir un ensemble de fonctions très efficaces pour consulter la documentation modulaire :

  • L’assemblage de la documentation est fait dynamiquement, et permet une lecture continue du document (et non page à page), en chargeant progressivement le document au moment de la lecture,
  • Le moteur de recherche propose l’autocomplétion et peut utiliser des thésaurus pour la recherche,
  • Les résultats sont par module, mais ils sont affichés dans leur contexte,
  • Il est possible de filtrer dynamiquement par audience, ce qui permet en une seule interface d’accéder à l’ensemble de la documentation quel que soit son contexte.

 

De plus, l’interface est esthétiquement sympathique, ce qui est plutôt rare dans ce domaine… .

 

Mais pour l’utilisateur, une consultation régulière entraîne souvent d’accéder aux mêmes endroits de la documentation, voire de l’annoter directement.

 

C’est là la force majeure de Fluid Topics : il s’agit d’un portail plus que d’un site. En s’inscrivant, l’utilisateur peut mettre un marque-page à un emplacement de la documentation, attacher ses propres notes et même constituer sa propre documentation en sélectionnant des modules issus de plusieurs documents et en les organisant.

 

Enfin, il permet de faire des remarques directement aux auteurs d’un module, en posant un commentaire qui est renvoyé directement par mail voire dans le CCMS.

 

Un outil simple d’emploi

 

 

S’il existe déjà des outils de consultation de la documentation modulaire, en particulier dans le domaine de la documentation technique (les IETP – Interactive Electronic Technical Publications), rares sont ceux qui offrent une telle fluidité de consultation ou simplicité d’utilisation.

 

Pour la documentation à destination de clients finaux, les outils d’annotations et de commentaires permettent d’utiliser Fluid Topics également comme un outil de relecture et de validation. Ces mêmes outils permettent aux lecteurs finaux de fournir aux rédacteurs des retours directs et contextuels, ce qui est généralement une fonction appréciée des clients.

 

Fluid Topics permet déjà d’intégrer nativement la documentation DITA, mais peut être adapté pour intégrer d’autres formats de documentation structurée.

 

Deux démonstrations de Fluid Topics sont disponibles, l’une sur la documentation des produits Antidot (http://doc.antidot.net), et l’autre sur la description de la norme DITA (http://dita.fluidtopics.com).