webleads-tracker

6 questions à Elie Auvray, fondateur et dirigeant de Jahia

6 questions à Elie Auvray, fondateur et dirigeant de Jahia « Nous avons tout fait pour tuer l’effet tunnel »

Toutes les 2 semaines, Sollan retrouve une personnalité du monde de l'ECM et lui pose 6 questions. A l'occasion de JahiaOne, la première conférence utilisateur Jahia, nous sommes allés à la rencontre d'Elie Auvray, fondateur et dirigeant du célèbre CMS (Content Management System).
 

1. SOLLAN, VOUS CONNAISSEZ ?

Oui ! Nous avons réalisé des projets ensemble, notamment une intégration Jahia/Alfresco. L’intégration de ces deux technologies, certes basées sur les mêmes socles Java, mais relativement différentes puisqu’ Alfresco est un système de gestion de documents, un ECM (Enterprise Content Management), là où Jahia se situe plutôt sur le front end à savoir la gestion de portails, de sites web, démontre les capacités techniques des équipes de Sollan.
 
Nous avons même réalisé un webinar en français et en anglais ainsi qu’un événement de présentation parce que le cas était un bon témoin des compétences de chacune des parties impliquées. 

 

2. JAHIA C’EST QUOI ?

Jahia est un Content Platform, un CMS (Content Management System) qui, depuis sa création, a toujours plébiscité la convergence et considéré la séparation du marché basée sur des éléments technologiques comme obsolète.
 
Quels que soient le type de contenu, web, document, portail, collaboratif, social, etc. Jahia a toujours pensé que la gestion de ces contenus devait être réalisée de la même manière au sein d’une interface unifiée et simple à utiliser, parce que la personne qui créée et gère l’information ne se préoccupe ni du type de contenu ni de sa source ou du type de technologie qui permet de récupérer ce flux d’information (Alfresco, SAP, Twitter, etc.) et souhaite travailler en simplicité sur son site, son projet, son portail, etc.
 
Cette vision est aujourd’hui massivement validée par le marché, les analystes (Gartner) via la notion d’UXP (User Experience Platform). L’UXP est une plateforme capable de permettre aux développeurs et aux utilisateurs finaux, à travers des interfaces unifiés, de rassembler des outils qui étaient auparavant complètement séparés pour créer tous types de projets (sites web, portails, applications internet riches, applications mobiles, etc.). Et ce concept-là, qui est en train vraiment de décoller aujourd’hui, c’est exactement ce que Jahia fournit. 
 
Jahia c’est également un business model basé sur des partenaires, et ce depuis la création. Tous nos partenaires sont certifiés c’est-à-dire formés. Chez Jahia, nous considérons que les partenaires ont la connaissance du client et la compréhension réelle du besoin final dans son marché. 

 

3. QUELS METIERS ADRESSEZ-VOUS ?

La valeur ajoutée de Jahia c’est de permettre à des non-techniques, des responsables marketing par exemple, de prendre le contrôle de leurs projets, quels que soient leurs niveaux de complexité, ce qui parle à beaucoup de secteurs d’activités. Jahia s’adresse également aux développeurs et intégrateurs du fait de la puissance et l’ouverture de sa plateforme. Nous avons ainsi développé le studio, un outil libre sur le marché permettant l’agrégation dans un outil visuel des composants développés.
 
Le studio permet des interactions beaucoup plus rapides avec les clients internes (départements marketing), un feedback tout au long du projet et donc la suppression de l’effet tunnel, vous savez ces 6 mois de développement où à la fin on se rend compte que cela ne correspond pas du tout à ce que l’on voulait. Jahia donnent ainsi aux équipes techniques et métiers les outils pour qu’ils puissent enfin se parler, travailler ensemble de façon itérative à tous les stades du projet, de la définition des spécifications, au développement jusqu’à la validation finale, afin d’éviter de déployer les composants dans des environnements différents avec des outils différents par des opérations manuelles sources d’erreurs et chronophages.
 
Une problématique finalement transverse, aujourd’hui Jahia s’utilise aussi bien dans des universités (université de laval), des banques (BforBank) des industries (Ben&Jerry’s), des entreprises de services (HomeAway) que des institutions (Parlement européen).

 

4. SUR QUELLES EXPERTISES DE GESTION DE CONTENU JAHIA SE POSITIONNE ?

Je ne vais pas vous dire si Jahia est un WCM, un portail, un ECM, etc.  Cette séparation-là a été faite sur des bases technologiques. Notre idée de convergence c’est expliquer que finalement il n’y a pas un site web qui n’a pas besoin de digital asset management, d’un moteur de recherche, etc. Avez-vous vu un site sans vidéos ni images ? Un site qui n’a pas besoin d’indexation, de taxonomie, de classification de l’information ? 
 
Il n’y a pas de séparation, c’est le principe du User Experience Platform, les développeurs et utilisateurs travaillent sur une interface unifiée avec des outils qui auparavant étaient séparés.  Ainsi Jahia s’intègre avec les différentes applications métiers et solutions ECM (Record Management, Big Data,etc.), c’est d'ailleurs ce que Sollan a réalisé pour l’’Intranet du FAF-TT avec l’intégration Alfresco/Jahia. 
 
Au final ce n’est que faire dialoguer ensemble deux systèmes avec des voies et des API standardisées et agréger le résultat dans un ensemble cohérent que des utilisateurs non techniques vont être capables de gérer. Le cycle de vie d’un projet géré par un département métier n’est pas le même que celui des départements techniques. Un communiqué de presse c’est pour demain, quand le cycle de gestion d’un département informatique s’étend sur 3 mois (je développe une application, je teste, je déploie, je teste, je valide, je teste, etc.). Aujourd’hui tout doit aller toujours plus vite et nous répondons à cette problématique en permettant de favoriser les interactions.
 
 

5. POUVEZ-VOUS NOUS DONNER DES EXEMPLES DE CAS D’USAGES, CAS CLIENTS ?

Chez HomeAway, le leader mondial de la gestion d’appartements en ligne, Jahia gère le branding c’est-à-dire la consistance  de l’image d’une marque au niveau global avec 25 sites web intégrés en multilingues  et un total de 10 millions de pages vues par mois. Chez Abercrombie & Fitch, Jahia gère les intranets de chaque magasin physique dans tous les pays et permet l’accès à la documentation pour tous les vendeurs.
 
Ben & Jerry’s ont, quant à eux, déployé  80 sites web au niveau global avec notre technologie, le Parlement Européen a déployé plus de 180 Intranets.
 
Il y a beaucoup de solutions concurrentes qui se focalisent sur la dernière feature un peu "hype" sur le scope de Gartner. Chez Jahia, nous considérons plutôt l’approche par palier, commencer par un projet, puis un deuxième et ainsi de suite. Car il faut également prendre en compte le propre rythme de changement de l’organisation. Vouloir de l’ultrapersonnalisation évidemment c’est séduisant, mais mon organisation est-elle capable de générer l’ensemble de tous les contenus  adaptés aux 80 segments définis en amont ? Il n’y a pas de big bang, aujourd’hui l’essentiel est d’apporter des solutions de plateformes solides, permettant de faire croître les projets à la fois en terme de volumétrie et de périmètre fonctionnelle et ce, au rythme de capacités des différents départements de l’entreprise, aussi bien IT que métiers.
 
Lors de la journée de la glace gratuite aux Etats Unis, le trafic des sites de Ben & Jerry’s connait un pic phénoménal, les problématiques techniques à résoudre sont d’une complexité redoutable et donc doit  reposer sur une plateforme qui tient la route.
 

6. QUELLES EVOLUTIONS PREVOYEZ-VOUS SUR COURT ET LONG TERME ? 

Jahia 7 va être lancé le 1er avril. Et nous allons annoncer toute une série de nouveautés autour du portail et du e-commerce, bâties avec des partenaires expérimentés, et ce toujours sur le même principe : robustesse, scalabilité et open-source.
 
Le message de Jahia 7 c’est de dire, arrêter de dépenser de l’argent ! Au lieu de déployer de nouvelles technologies, créez des modules, gérez les versions, croissez progressivement, on va vous accompagner. Ce que nous mettons en avant c’est un investissement.  Aux US, 7% des projets informatiques vont dans le mur. Nous avons tout fait pour tuer cet effet tunnel dans la dernière version.